It is during our darkest moments that we must focus to see the light

Mwen se echantiyon yon ras kap boujonnen men ki poko donnen

Si vous voulez vous faire des ennemis essayer de changer les choses

Tuesday, April 8, 2008

POSITION DE LA FUSION DES SOCIAUX DÉMOCRATES FACE À LA CONJONCTURE

La FUSION DES SOCIAUX DÉMOCRATES constate la dégradation accélérée de la situation sociopolitique et pense que dans l'intérêt de la stabilité politique menacée, il est impératif que le Président de la République prenne en urgence et sans plus attendre de fortes mesures d'état pour répondre aux revendications légitimes de la population contre la vie chère. A cette fin, la FUSION recommande les mesures suivantes :
Sur le plan politique : envoyer un signal clair en mettant en place une nouvelle équipe gouvernementale pour créer un nouveau climat général et mettre en œuvre une nouvelle politique. Sur le plan économique et social : Distribution de provisions alimentaires aux citoyens des zones marginalisées pendant six mois Subvention provisoire aux restaurants populaires à travers les mairies Ouvertures des chantiers capables d'absorber une main d'oeuvre abondante, par exemple curage des canaux d'irrigation, réparation de routes etc. Crédit supervisé aux femmes pauvres pratiquant le petit commerce ; Campagne de reboisement des bassins versants Subvention des engrais et des semences indispensables à la production agricole ; Financement même partiel des frais de scolarité des écoliers et étudiants appartenant aux couches défavorisées. Pour se donner les moyens financiers de cette nouvelle politique économique et sociale, le gouvernement doit entre autres:
Recourir aux ressources de l'État haïtien ; Réduire un certain nombre de dépenses telles : Les per diem accordés aux ministres, parlementaires et grands fonctionnaires à l'occasion des voyages à l'étranger ; Réduction de la taille des délégations pour les voyages des officiels à l'étranger Limitation de la quantité de carburant alloué aux officiels et grands fonctionnaires. Bloquer pour deux ans l'acquisition par l'état de nouveaux véhicules; Déclencher un mouvement de solidarité nationale en obtenant de la part des fonctionnaires touchant plus de vingt cinq mille gourdes (HTG25.000,00) par mois un pourcentage de dix pourcent (10 %).
Ces mesures interventionnistes nous paraissent indispensables pour sortir de la crise conjoncturelle et préparer le terrain pour l'application d'une politique de changement durable, portant sur le long terme. La Fusion tout en restant un parti pacifique, hostile à toute forme de violence, comprend le mécontentement de la population qui manifeste contre la vie chère.
Fait à Port-au-Prince, le 7 avril 2008
Victor BENOIT Président

1 comment:

Alain said...

Je penses que ce sont de bonne interventions; mais au dela de tout nous devrions revoyer ce governement defacto inclus ce president "muet" qui ne fait rien pour soulager cette souffrance atroce que ce peuple endure et il faut des dipositions urgente pour favoriser l'agriculture, pissiculture at autre pour faire face au defis alimentaire de ce pays.